Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 octobre 2012 4 11 /10 /octobre /2012 12:45

       En ce mois d'octobre, la migration bat son plein ; l'oie cendrée,Anser anser,part pour ses quartiers d'hiver vers le sud ouest et l'ouest de l'Europe. Les passages en vol  des oies sont signalés par leurs  cris aigus et forts et les grands V dessinés dans le ciel fonction de leur nombre.

 

     Peintes à l'huile il y a quelques années, j'ai oublié le nom de l'auteur de la photo dont je me suis inspirée...Si par hasard celui-ci reconnaissait son cliché, je me ferai un plaisir de citer son nom.

 oies-huile.JPG

 

 

     La migration est un voyage régulier et saisonnier entre deux régions, permettant à l'oiseau de se reproduire ou de survivre.

 

     Le déclenchement , la durée et le chemin du mouvement migratoire sont déclenchés par les facteurs météorologiques.

 

     En effet, une fois la migration commencée, le temps peut, soit maintenir l'oiseau en vol, le retarder, le faire accélérer, le dévier de sa direction ou même le tuer.

 

     Pour s'orienter, le migrateur utilise le magnétisme terrestre, les infrasons, l'odorat, le coucher du soleil, la position des étoiles dans le ciel....Chaque fois que les repérages astronomiques sont masqués, le migrateur est retardé.

 

     L'altitude de migration , quant à elle, est déterminée par l'humidité de l'air, la température et surtout le régime des vents.Le vent influe sur la vitesse de la migration et sur la dérive.

 

     Subissant des intempéries, certains oiseaux ont tendance à se décaler par rapport à leur route normale, et se trouvent désorientés.Continuant à voler malgré tout, dans le même sens que le vent, s'ils ne peuvent atterrir, la dérive due au vent devient grande et il peut s'ensuivre la fatigue et la mort. Mais la poursuite du voyage ou peut être la réorientation peuvent se réaliser plus tard quand le temps redevient favorable.

 

     En accompagnant leurs parents en migration , les jeunes apprennent à connaitre les itinéraires et les escales.

 

     Souhaitons donc bonne route aux oies, cigognes, rapaces, hirondelles, passereaux et autres bêtes à plumes grosses et petites pour leur long voyage plein de péripéties.

 

Bibliographie: Les oiseaux et la météo.Norman Elkins.

Repost 0
Published by martine melocco - dans HUILE OISEAUX
commenter cet article
26 février 2011 6 26 /02 /février /2011 19:25

    En période nuptiale, la sterne pierregarin "sterna hirundo" a une calotte noire qui s'étend du front à la nuque, un manteau gris bleu, un croupion et des sous-caudales blancs, le bec est rouge à pointe noire, les pattes sont rouges également.

 

    D'allure plus gracieuse que les mouettes rieuses, elle possède de longues ailes effilées, qui en vol, s'abaissent souplement et légèrement sur un rythme lent. Les sternes excellent dans l'espace aérien et leur vol particulier permet de les reconnaître à distance.

 

    La sterne pierregarin affectionne les grèves sableuses, on la trouve donc le long des grands fleuves et de certains affluents ainsi que sur les côtes.

 

    A la période de nidification elles se cantonnent sur les plages et les îlots de sable ou de galets. Elles nichent également parfois sur les dunes, aux embouchures des fleuves  et dans les estuaires.

 

    Migratrices les colonies de sternes arrivent pendant le mois d'avril. Peu à peu les couples se forment, puis vient le temps des offrandes : une sterne a pêché un poisson et le porte à sa compagne qui le quémande en criant, puis les rôles changent, chaque oiseau pêchant à son tour.

 

    Le nid est gratté dans le sable et forme une dépression circulaire. Sur les graviers et les pierres de petites cuvettes aplaties sont garnies de débris de bois et  de brindilles . Les nids sont souvent situés tout près les uns des autres.

 

    La concurrence avec d'autres espèces envahissantes comme les goélands ou les mouettes rieuses est une menace pour  les colonies de sternes pierregarin.

 

    La dégradation des sites de reproduction ( comblement des plans d'eau, boisements des îlots ) et l'aménagement du littoral maritime lui nuisent également.

 

    De nombreuses initiatives se sont multipliées pour assurer la conservation de la sterne pierregarin : limitation des espèces concurrentes, suivi des colonies de reproduction et aménagement de sites artificiels ( création d'îlots dans les sablières alluvionnaires réaménagées, installation de radeaux flottants).

 

 sternes huiles

 

     Les voici peintes à l'huile alors qu'elles étaient sur une bouée se trouvant sur la rivière Sarthe.

Repost 0
Published by martine melocco - dans HUILE OISEAUX
commenter cet article
29 mars 2009 7 29 /03 /mars /2009 15:54

    Schatz est né en 1925 en Pologne.Peintre animalier de réputation internationale, il a recu de nombreux prix et ses oeuvres figurent dans de nombreux musées et collections privées à travers le monde.
    Lors de la seconde guerre mondiale, il fut capturé par les soviétiques et passa quatre ans dans un camp de prisonniers de guerre. Il doit sans doute sa survie au fait d'avoir peint pendant sa captivité des tableaux pour les officiers russes.A sa sortie des camps, le colvert fut un des premiers oiseaux qu'il observa.
    Il est reconnu comme un maître dans l'art de représenter le mouvement.


    J'ai reproduit un des ses tableaux qu'il a peint en 1974 et qu'il a baptisé:"Ailes magiques".Comme lui , je l'ai peint à l'huile.

    J'admire sa capacité à laisser de coté les détails inutiles, à ne garder qu'une vision fugitive de l'animal plutôt qu'une image parfaitement nette.

Repost 0
Published by martine melocco - dans HUILE OISEAUX
commenter cet article
8 mars 2009 7 08 /03 /mars /2009 10:39

 Je vous propose une copie du tableau de Terry Isaac:"Millie's garden". C'est un peintre animalier américain que j'apprécie beaucoup. 

    Il peint notamment les oiseaux qu'il met en scène avec des fleurs de jardin ou sauvages; ce qui donne des tableaux très champêtres.

    Ses oeuvres qui représentent  les mammifères sauvages sont aussi magnifiques.En allant sur son site:  
www.terryisaac.net , vous pourrez admirer ours, loups, tigres, chevaux.....



   
Ici il s'agit d'une mésange nonnette "Parus palustris" posée sur la clotûre d'un jardin.
    La mésange nonnette est beaucoup plus difficile à observer que ses cousines bleues ou charbonnières, car moins présente autour de nos maisons. Elle est de petite taille, on la reconnait  à sa calotte et à sa bavette noires , ses joues blanches et son dos gris brunâtre.

    Elle apprécie les arbres morts ou malades dans lesquels elle peut à coups de bec agrandir les cavités pour nicher.

Repost 0
Published by martine melocco - dans HUILE OISEAUX
commenter cet article
7 février 2009 6 07 /02 /février /2009 18:06
    Le fuligule milouin, Aythya ferina, est un canard plongeur. Il plonge pour se nourrir à des profondeurs situées entre 1 et 4 mètres. Il s'alimente de matières végétales: potamots, renouées dont il arrache les feuilles et les racines sous l'eau; ou de petits crustacés, vers ou larves.




    La durée des plongeons est environ de 20 secondes. Il est actif surtout en fin de journée,  un peu la nuit ,  puis au lever du jour. La journée est consacrée au repos, les fuligules milouins se regroupent et sommeillent côte à côte, tête sur le dos, leur bel oeil rouge à moitié ouvert.

    La France est un de leurs quartiers d'hiver mais ils peuvent aussi être plus ou moins sédentaires.

    Avec sa poitrine noir brillant, sa tête brun rouge éclatant, son dos gris cendré, le mâle  fuligule milouin est un bel oiseau d'eau.

    Je l'ai pris en photo sur un plan d'eau en train de s'ébrouer et j'ai choisi de le peindre à l'huile sur un chassis de 50 cm x 30 cm, tentant de rendre l'effet de mouvement de l'oiseau et de l'eau.












                                            Détail du tableau.


Vous pourrez trouver la photo dont je me suis inspirée dans l'album photo oiseaux.
Repost 0
Published by martine melocco - dans HUILE OISEAUX
commenter cet article
10 janvier 2009 6 10 /01 /janvier /2009 17:36
     Le martin-pêcheur d'Europe (Alcedo atthis) vit obligatoirement à proximité de l'eau claire: cours d'eau au débit plutôt lent, lacs, étangs. On le voit parfois également sur le littoral à marée basse pêchant dans les mares où les petits poissons se trouvent prisonniers.
     Les rivages bordés d'arbres aux branches basses lui offrent des perchoirs qui lui servent d'affût pour la pêche.
     Les berges sablonneuses au flanc vertical lui donnent des lieux de nidification. Il y creuse un tunnel situé entre 1 et 4 mètres au -dessus du niveau de l'eau, d'une longueur variant entre 50 et 90 cm. Ce tunnel débouche sur le nid.
      Il se déplace très rapidement en effleurant l'eau et ses cris brefs et incisifs le signalent.
      J'ai choisi, avec cette technique à l'huile, de le peindre en pleine action.
     De sa branche en affût, il se précipite en piqué dans l'eau ou il pénêtre avec force. Avec son bec effilé comme un poignard il capture le petit poisson. De retour sur la branche celui-ci y est assommé énergiquement puis disposé la tête la première dans le bec pour être avalé ou l'inverse s'il est destiné à nourrir les jeunes.
      Les hivers rigoureux sont terribles pour lui, quand ses  lieux de pêche sont pris par la glace, il est privé de nourriture.  Le froid peut également endommagé ses doigts très sensibles et le mutiler.
      L'intervention humaine sur les fleuves, rivières, ruisseaux et l'assèchement des zones humides nuisent à sa survie. La pollution  des eaux, les toxiques absorbés avec ses proies sont néfastes à sa santé.
    C'est un véritable petit joyau dont les tons bleus du plumage éclatant varient suivant la lumière vers l'émeraude, l'indigo et le turquoise.
       Il est de ce fait un de mes oiseaux préférés et je l'ai peint à plusieurs reprises. Je vous proposerai donc plus tard d'autres articles et oeuvres pour finir de vous le présenter.
Repost 0
Published by martine melocco - dans HUILE OISEAUX
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de martine melocco
  • Le blog de martine melocco
  • : Un blog sur la peinture naturaliste .Utilisation des techniques:aquarelle ,huile pastel, acrylique, gouache .Il reflète ma passion pour l'ornithologie la nature et les animaux.
  • Contact

Profil

  • martine melocco
  • Je suis passionnée de nature et surtout d'ornithologie. Je pratique différentes techniques de peinture et je peinds surtout les oiseaux que j'ai photographiés dans la nature à l'aide de ma longue vue d'observation :méthode de digiscopie.
  • Je suis passionnée de nature et surtout d'ornithologie. Je pratique différentes techniques de peinture et je peinds surtout les oiseaux que j'ai photographiés dans la nature à l'aide de ma longue vue d'observation :méthode de digiscopie.

MERCI.

unoiseausurlepinceau
    Merci à toutes les personnes qui m'ont initiée à la peinture , bravo pour leur patience et  leurs conseils.Merci pour les moments  d'observation partagés avec mes amis ornithologues, particulièrement pour ceux qui acceptent de me prêter leurs photos comme modèle.

Recherche

Texte Libre

Archives

Texte Libre

<a href="http://www.guide-artistique.com" title="Annuaire sites Web art">Art</a>