Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 octobre 2012 4 11 /10 /octobre /2012 12:45

       En ce mois d'octobre, la migration bat son plein ; l'oie cendrée,Anser anser,part pour ses quartiers d'hiver vers le sud ouest et l'ouest de l'Europe. Les passages en vol  des oies sont signalés par leurs  cris aigus et forts et les grands V dessinés dans le ciel fonction de leur nombre.

 

     Peintes à l'huile il y a quelques années, j'ai oublié le nom de l'auteur de la photo dont je me suis inspirée...Si par hasard celui-ci reconnaissait son cliché, je me ferai un plaisir de citer son nom.

 oies-huile.JPG

 

 

     La migration est un voyage régulier et saisonnier entre deux régions, permettant à l'oiseau de se reproduire ou de survivre.

 

     Le déclenchement , la durée et le chemin du mouvement migratoire sont déclenchés par les facteurs météorologiques.

 

     En effet, une fois la migration commencée, le temps peut, soit maintenir l'oiseau en vol, le retarder, le faire accélérer, le dévier de sa direction ou même le tuer.

 

     Pour s'orienter, le migrateur utilise le magnétisme terrestre, les infrasons, l'odorat, le coucher du soleil, la position des étoiles dans le ciel....Chaque fois que les repérages astronomiques sont masqués, le migrateur est retardé.

 

     L'altitude de migration , quant à elle, est déterminée par l'humidité de l'air, la température et surtout le régime des vents.Le vent influe sur la vitesse de la migration et sur la dérive.

 

     Subissant des intempéries, certains oiseaux ont tendance à se décaler par rapport à leur route normale, et se trouvent désorientés.Continuant à voler malgré tout, dans le même sens que le vent, s'ils ne peuvent atterrir, la dérive due au vent devient grande et il peut s'ensuivre la fatigue et la mort. Mais la poursuite du voyage ou peut être la réorientation peuvent se réaliser plus tard quand le temps redevient favorable.

 

     En accompagnant leurs parents en migration , les jeunes apprennent à connaitre les itinéraires et les escales.

 

     Souhaitons donc bonne route aux oies, cigognes, rapaces, hirondelles, passereaux et autres bêtes à plumes grosses et petites pour leur long voyage plein de péripéties.

 

Bibliographie: Les oiseaux et la météo.Norman Elkins.

Partager cet article

Repost 0
Published by martine melocco - dans HUILE OISEAUX
commenter cet article

commentaires

gabym 09/12/2012 16:41

J'adore ces 3 commères et j'aime ton travail d'autant que je ne touche pas du tout à l'huile et n'y connais rien.
Amicalement.

martine melocco 16/12/2012 21:36



Merci de ta visite .La technique de l'huile est pour moi bien plus facile que celle de l'aquarelle ,Ca ne devrai pas te poser de problemes.



Présentation

  • : Le blog de martine melocco
  • Le blog de martine melocco
  • : Un blog sur la peinture naturaliste .Utilisation des techniques:aquarelle ,huile pastel, acrylique, gouache .Il reflète ma passion pour l'ornithologie la nature et les animaux.
  • Contact

Profil

  • martine melocco
  • Je suis passionnée de nature et surtout d'ornithologie. Je pratique différentes techniques de peinture et je peinds surtout les oiseaux que j'ai photographiés dans la nature à l'aide de ma longue vue d'observation :méthode de digiscopie.
  • Je suis passionnée de nature et surtout d'ornithologie. Je pratique différentes techniques de peinture et je peinds surtout les oiseaux que j'ai photographiés dans la nature à l'aide de ma longue vue d'observation :méthode de digiscopie.

MERCI.

unoiseausurlepinceau
    Merci à toutes les personnes qui m'ont initiée à la peinture , bravo pour leur patience et  leurs conseils.Merci pour les moments  d'observation partagés avec mes amis ornithologues, particulièrement pour ceux qui acceptent de me prêter leurs photos comme modèle.

Recherche

Texte Libre

Archives

Texte Libre

<a href="http://www.guide-artistique.com" title="Annuaire sites Web art">Art</a>